Quel est le rôle d’une pompe à chaleur air/eau ?

pompe à chaleur

Publié le : 09 novembre 20228 mins de lecture

Une pompe à chaleur air eau récupère les calories contenues dans l’air et les utilise pour chauffer de l’eau. Cette méthode de chauffage innovante tire les calories de l’environnement existant d’une maison. En puisant ces calories, la pompe à chaleur air/eau recrée les calories perdues et les restitue à l’environnement de la maison.

La pompe à chaleur air-eau : le principe de fonctionnement

La pompe à chaleur air eau utilise la thermodynamique pour son fonctionnement. Il transforme l’énergie mécanique en énergie thermique en utilisant une pompe à chaleur. L’appareil utilise les caractéristiques physiques de son réfrigérant pour compléter chaque étape de son fonctionnement. La pompe à chaleur air-eau peut être divisée en quatre étapes distinctes.

La pompe à chaleur utilise les calories de l’air extérieur.

Le réfrigérant de l’unité extérieure échange de la chaleur avec l’évaporateur, qui convertit les calories en électricité. Cela se fait grâce à un compresseur qui tire son énergie de sources extérieures.

Le compresseur de la pompe à chaleur augmente la température calorique

Pendant la phase de production calorique, l’air réfrigérant pressurisé par un compresseur monte en température. Cette augmentation de pression provoque un effet appelé principe thermodynamique d’augmentation de pression. Ce changement de pression entraîne une production plus calorique.

L’échangeur de chaleur échange les calories à l’intérieur du boîtier.

Une pompe à chaleur utilise un échangeur de chaleur ou un condenseur pour transférer les calories de la pompe à chaleur au système de chauffage central. Ces systèmes utilisent des radiateurs à basse ou haute température ou un chauffage souterrain. Les pompes à chaleur air-eau peuvent utiliser des émetteurs de type ventilo-convecteur.

Un nouveau cycle démarre avec le départ du réfrigérant.

Un réfrigérant traverse l’unité extérieure pour recueillir les calories de l’atmosphère. Ensuite, il revient à son point de départ et diminue de pression dans un système fermé. De là, il entre dans un support où il perd plus de pression. Enfin, il rentre dans l’unité extérieure pour libérer des calories dans le système de chauffage.

Pompes à chaleur air-eau : les différents types

Différents modèles de pompes à chaleur air/eau existent. Ces appareils permettent de réaliser d’importantes économies d’énergie par rapport aux chaudières classique au fioul ou à gaz en raison du prix inférieur du pétrole ou des combustibles ligneux. Les bénéfices de ces pompes à chaleur augmentent entre 45 et 75 %, certains ont même des contraintes spécifiques d’installation.

Air-eau monobloc

À l’extérieur de la maison, les pompes à chaleur monobloc se présentent sous la forme d’une seule unité. Ces modèles roulent dans un espace restreint en raison de leur forme monobloc. Certains peuvent même être installés à l’intérieur d’une maison vide.

PAC bibloc, air-eau split

Les évaporateurs sont le composant le plus courant des pompes à chaleur extérieures. Ils comprennent un ventilateur et sont généralement placés à l’extérieur. Une unité intérieure avec un compresseur, un échangeur et un support à l’intérieur. Ce style de pompe à chaleur air-eau nécessite au moins 1 mètre carré d’espace libre dans la maison.

Air-eau hybride

Une pompe à chaleur hybride air-eau intègre les avantages des chauffe-eau et de l’air grâce à une chaudière à condensation ou au fioul. Dans le cas où quelqu’un vit dans un climat froid ou en haute montagne, une pompe à chaleur air-eau couplée à un régulateur intelligent peut être utilisée. Ce jumelage permet à chaque mode de production de chaleur air et eau de fonctionner avec une efficacité égale.

Air-eau haute température

Avec les pompes à chaleur air/eau, l’eau d’un circuit de chauffage peut être chauffée à 65 °C. Cela peut être utile pour rénover une maison, il peut également être utilisé en conjonction avec des radiateurs traditionnels.

Air-eau basse température

Grâce aux pompes à chaleur air-eau, vous pouvez chauffer une maison en pompant de l’air froid dans l’eau. Ceux-ci sont généralement utilisés dans le système de chauffage par le sol d’une maison. Ces systèmes peuvent être raccordés à des radiateurs hydrauliques basse température. La plage de température de fonctionnement de ces systèmes se situe entre 35 et 45 degrés Celsius.

Air-eau chauffage seul

Les pompes à chaleur air-eau peuvent être configurées pour chauffer de l’air ou de l’eau. Certains systèmes de chauffage uniquement utilisent une fonction inverse. Il fonctionne comme tous les autres modèles. Il chauffe un circuit de radiateurs, fait circuler la chaleur par le sol ou des ventilateurs avec un serpentin.

PAC eau chaude sanitaire et air-eau chauffage

L’eau est pompée du réservoir vers un échangeur de chaleur où elle échange une partie de sa chaleur avec celle produite par la pompe à chaleur. De là, l’eau est renvoyée dans le réservoir pour fournir de l’eau chaude sanitaire. Certains modèles incluent un réservoir de stockage à cet effet.

Un chauffage d’appoint indispensable

Pendant les mois les plus froids, il peut être nécessaire d’utiliser un système de chauffage supplémentaire en conjonction avec une pompe à chaleur air eau. En effet, les pompes peuvent réduire les coûts énergétiques lorsqu’elles fonctionnent. Cependant, si la pompe fonctionne en premier et rapporte un profit, c’est toujours un choix judicieux à faire. Les pompes à chaleur air-eau sont souvent recommandées pour isoler les maisons de plus de 100 ans. Néanmoins, cette recommandation provient d’experts externes et ne provient pas des simulateurs d’économies d’énergie. Il est également possible d’utiliser le simulateur pour savoir si d’autres types de travaux sont recommandés pour réduire votre facture d’énergie ; dans le cas où le chauffage d’appoint se déclencherait en dessous d’une certaine température.

Une pompe à chaleur air-eau : quelle est la consommation ?

Les besoins énergétiques d’une habitation sont évalués par un professionnel avant l’installation d’une pompe à chaleur. Ceci afin d’optimiser la consommation énergétique d’une pompe à chaleur pour le meilleur dimensionnement possible. Les facteurs qui influent sur les besoins de chauffage comprennent l’emplacement géographique, la taille et la qualité de l’isolant utilisé dans la maison. De plus, il faut tenir compte de la puissance de la pompe à chaleur, ainsi que de son nombre d’habitants. Il est difficile de déterminer des chiffres de consommation spécifiques à une pompe à chaleur sans tomber dans des points communs. Il est nécessaire de comprendre le coefficient de performance ou COP afin de comprendre l’efficacité de la pompe à chaleur. La COP d’une pompe à chaleur est souvent supérieure à 3. Cela signifie que le système a consommé 1 kWh d’électricité pour 3 kWh d’énergie thermique produite. En comparaison, un système de chauffage électrique utilisant des résistances à COP plus élevée ne consommerait qu’un kWh pour trois kWh générés.

Plan du site