Isolation à Angers : les bons gestes pour économiser l’énergie

Isolation

Publié le : 24 décembre 20226 mins de lecture

Lorsqu’il s’agit d’économie d’énergie dans un logement à Angers, on pense entre autres aux consommations en chauffage et en climatisation. Bien isoler thermiquement les différentes pièces permet de réduire considérablement les déperditions thermiques. Ces dernières sont à l’origine de la surconsommation énergétique. Pour éviter ce phénomène, il est possible d’améliorer l’isolation de la toiture, des combles, des parois et des ouvertures.

L’énergie non consommée et celle économisée

Sachant que les charges de climatisation et de chauffage dans un bâtiment peuvent atteindre 60 % de vos besoins en énergie, il s’avère nécessaire de s’assurer que les locaux soient bien isolés. En effet, les pertes d’énergie dues à un défaut d’isolement des combles ou du toit varient entre 20 et 30 %. Ainsi, votre priorité serait d’intervenir par exemple sur les combles perdus, en installant l’isolant directement sur le plancher. Dans le cas de combles aménageables, on réalise souvent l’isolation à Angers entre les chevrons au niveau de la charpente. Si vous avez un grenier habitable, il est préférable d’installer le matériau par-dessus les chevrons. Aujourd’hui, il existe une variété de solutions pour une isolation extérieure à Angers. Vous avez notamment un large choix de produits sur le marché : laine de roche ou de bois, chanvre, ouate de cellulose… Avant de décider du matériau à acheter, vous devrez bien vérifier si les performances de celui-ci peuvent répondre à vos besoins. Dans cette optique, il est recommandé de prendre conseil auprès d’un professionnel.

Isoler une maison à Angers par l’intérieur

L’isolation à Angers par l’intérieur peut paraître plus simple que de l’extérieur, mais ce n’est pas forcément la meilleure solution. En effet, il faut mettre en œuvre le matériau avec beaucoup de soin pour éviter les ruptures thermiques et, par conséquent, les sources de déperdition de chaleur. Pour isoler les parois intérieures, on peut installer des produits en panneaux (simple ou en doublage), en feutre ou en rouleau. Les diverses matières disponibles sur le commerce se déclinent en plusieurs catégories. D’abord, il y a les produits minéraux, qui sont les plus courants pour un isolement depuis l’intérieur. Ce sont des matériaux souples et légers qui sont d’ailleurs incombustibles. Dans cette catégorie, on retrouve les panneaux isolants en laine de roche ou de verre. Par ailleurs, il y a les matières synthétiques, composées de plastique à alvéoles, d’origine organique. En plus d’offrir de bonnes performances du point de vue thermique, elles sont fines, légères et peu encombrantes. Quant aux isolants naturels, ils sont moins durables dans le temps, mais ils sont à privilégier dans le cadre du respect de l’environnement. Ils sont aussi excellents pour gérer les problèmes d’humidité. 

ITE : isolation des murs par l’extérieur

L’isolation extérieure à Angers est notamment efficace dans le cadre d’une rénovation totale de vos façades ou des pignons. Toutefois, il faut tenir compte des contraintes architecturales, des surfaces vitrées, des loggias ou balcons, ou encore des fenêtres arquées. En effet, la présence de ces éléments complique la tâche à cause du traitement des ponts thermiques. Ces derniers sont à l’origine des fixations à mettre en œuvre sur les parements extérieurs. Ils doivent donc être minimisés, car étant responsables d’importantes pertes énergétiques. Plusieurs études ont permis d’évaluer l’importance de ces déperditions dans les divers systèmes d’isolation de l’extérieur. Les pertes de chaleur, selon les méthodes de fixation, peuvent atteindre 50 % de plus que les valeurs obtenues avec une isolation seule. Cet impact négatif s’accroît relativement davantage lorsque l’isolant est plus épais, étant donné que les ancrages deviennent plus nombreux. Il augmente aussi en fonction des coefficients de dilatation des isolants et de la perméabilité. Quoi qu’il en soit, les travaux ITE sont délicats et complexes. Tout chantier de ce type doit faire l’objet d’une évaluation budgétaire soigneuse.

L’isolation des ouvertures dans une maison

Les ponts thermiques sont de véritables ennemis en matière d’isolation à Angers. Ils ont des impacts conséquents dans votre consommation quotidienne en énergie. Cela concerne les discontinuités au niveau d’une paroi, ce que l’on voit souvent dans les angles de murs, entre murs et planchers ainsi qu’au droit des fenêtres. Les pertes de chaleur associées peuvent représenter entre 10 et 15 %. Pour y remédier, il existe différentes solutions pour toute une gamme de matériaux : PVC, bois, aluminium… Vous pouvez également choisir entre le double et le triple vitrage. Une isolation optimale des ouvertures est conditionnée par le choix de deux éléments techniques : le type de vitrage et les structures. Pour une fenêtre vitrée, les performances énergétiques sont mesurées à partir de trois coefficients : l’isolation thermique (Uw), le facteur de transmission lumineuse (TLw) et le facteur solaire (Sw). L’isolation thermique d’une fenêtre (Uw) en matière de surfaces vitrées est exprimée en watt/m². Si ce coefficient est faible, la fenêtre a des capacités isolantes élevées. Concrètement, lorsque le matériau présente un Uw de 1,1, cela signifie qu’il a des performances accrues par rapport à un élément dont le coefficient Uw est de 1,3.

Plan du site